Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Raúl Castro lance un appel à relever de nouveau défis avec la foi de Fidel Castro dans la victoire

La Havane, 14 juillet (RHC)- Le Général d’Armée, Raúl Castro, Présidents des Conseils d’État et des Ministres, prenant la parole ce 14 juillet, à la séance d’été de l’Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire, a mis l’accent sur l’actualisation du programme pour faire face au changement climatique, devenu un Plan d’État, basé sur les recherches menées par de remarquables hommes de science cubains durant 25 ans.

« Très en rapport avec la « Tâche Vie », nous avons approuvé aujourd’hui la Loi des Eaux Terrestres à laquelle l’on travaillait depuis 2013. L’eau est une ressource naturelle  vitale qui doit être protégée durant les sécheresses de plus en plus fréquentes »-a-t-il ajouté-.

Le chef d’état cubain a signalé que depuis l’élaboration du plan et du budget de cette année l’on a mis en garde contre le fait que des difficultés et des défis subsistent et qu’ils pourraient affecter l’économie nationale dont les difficultés avec les livraisons de pétrole par le Venezuela.

« Mais, même au milieu de circonstances complexes, le PIB a connu une croissance de 1,1% ce qui reflète un changement de tendance dans l’économie par rapport à l’année dernière –a-t-il souligné-

Raúl Castro a ajouté que des progrès ont été faits dans les programmes prioritaires qui jettent les bases pour le développement du pays et que les services gratuits essentiels ont été garantis à la population.

“Le déficit budgétaire a été inférieur aux prévisions. L’on a réussi à préserver le rééchelonnement de la dette extérieure avec les créanciers internationaux » -a-t-il ajouté et il a remercié ces derniers de leur compréhension à l’égard de Cuba.

Raúl Castro a dédié une partie de son discours à l’analyse de l’importance et de l’évolution du Travail à Son Compte, indique le site CUBADEBATE.

Il a rappelé qu’en correspondance avec les décisions prises aux Congrès du Parti Communiste de Cuba l’on a autorisé l’élargissement du Travail à Son Compte et l’expérience des coopératives non-agricoles pour libérer l’état d’activités non stratégiques.  

« Nous avons déjà plus d’un demi million de Travailleurs à leur Compte et plus de 400 Coopératives Non Agricoles, ce qui confirme la validité de cette pratique comme source d’emploi et comme possibilité de variété et de qualité dans les services » -a-t-il ajouté-.

Le président cubain a relevé que, cependant, lors de la récente réunion du Conseil des ministres, des déviations des politiques définies ont été constatées comme cela est le cas de l’utilisation illicite de matières premières et d’équipements, la déclaration, sur les feuilles d’impôts,  de bénéfices inférieurs à la réalité ainsi que des insuffisances du contrôle étatique à tous les niveaux.

Raúl Castro a également indiqué que le « Conseil  des Ministres a pris toute une série de décisions qui seront largement diffusées dès que les régulations actualisées seront publiées.

“N’oublions pas que le rythme et la profondeur des changements que nous devons introduire dans notre modèle dépendent de la capacité de bien faire les choses, cela sera seulement possible si l’on garantit une préparation préalable adéquate » -a-t-il signalé-.

En ce qui concerne la politique extérieure, Raúl Castro a rappelé que le 16 juin, le président des États-Unis a annoncé sa nouvelle politique vis-à-vis de Cuba, qui n’avait rien de novatrice, avec un discours de confrontation.

« Il est évident que le président n’a pas été bien informé  sur l’histoire de Cuba, sur les relations avec les États-Unis et sur le patriotisme des Cubains » L’histoire de plus de 200 ans ne peut pas être oubliée » -a-t-il relevé-.

Le président cubain a indiqué qu’avec le triomphe de Fidel Castro et de la Révolution, nous sommes devenus indépendants », il a rappelé que depuis ce moment-là, la politique des États-Unis a pour objectif de renverser la Révolution moyennant des guerres économiques, l’invasion armée, des attentats, des sabotages, le blocus naval, la création et l’appui de bandes armées, le terrorisme d’état, le blocus économique, politique et médiatique ainsi que des tentatives d’isolement international.

Raúl Castro a réitéré la dénonciation, par le Gouvernement Révolutionnaire, des mesures de Trump et il a ajouté que toute mesure ayant pour but de détruire la Révolution échouera.

« Nous rejetons la manipulation du thème des droits humains contre Cuba, qui peut être fière de beaucoup de choses. Elle n’a pas à recevoir des leçons ni des États-Unis ni de personne » -a-relevé le président cubain.

Il a ajouté que Cuba a la volonté de continuer à négocier avec les États-Unis les questions bilatérales en suspens sur un pied d’égalité et sans renoncer à sa souveraineté.

Raúl Castro a également réaffirmé la solidarité avec la Révolution Bolivarienne du Venezuela et avec l’Alliance Civique et Militaire ayant à sa tête le président Nicolás Maduro.

Il a indiqué que le Venezuela est victime d’une guerre non-conventionnelle imposée par l’impérialisme et par des secteurs oligarchiques qui ont attisé la violence dans les rues où des jeunes ont été brûlés vifs.

“La persécution doit cesser, la violence doit être éliminée. L’OEA doit arrêter sa manipulation contre le Venezuela, l’on doit respecter le droit légitime du Venezuela de résoudre ses problèmes internes sans ingérence étrangère ». –a-t-il ajouté.-´et il a signalé que l’agression et la violence putschistes  dans ce pays nuisent à toute Notre Amérique.

Raúl Castro a également exprimé la solidarité de Cuba avec Luiz Inacio Da Silva « Lula » face aux tentatives de l’empêcher de présenter sa candidature aux élections présidentielles. Il a signalé que Cuba sera toujours aux côtés de Lula, de Dilma Rousseff, du PT et du peuple brésilien.

Il a consacré une autre partie de son discours à la convocation, le 14 juin, des élections générales pour élire les délégués aux Assemblées Municipales et Provinciales du Pouvoir Populaire et les députés à l’Assemblée Nationale.

Il a mis l’accent sur l’importance de ce processus politique qui doit constituer un acte de réaffirmation révolutionnaire de notre peuple avec une grande participation et une grande transparence.

Raúl Castro a également rappelé qu’il manque à peine 12 jours pour la tenue du Meeting National pour le 26 juillet dont le siège sera, cette-fois-ci Pinar el Río.

Il a signalé que ce sera le premier 26 juillet sans la présence de Fidel et il a relevé : « Fixons –nous pour objectif de relever les nouveaux défis sous le guide de Fidel, de son intransigeance révolutionnaire et de sa foi permanente dans la victoire”

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

3731277

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4919
  • Aujourd'hui: 2095
  • En ligne: 215
  • Total: 3731277