Radio Havane Cuba

Une voix d'amitié qui parcourt le monde

  • Suivez nous sur

#NoMasBloqueo #SolidaridadVsBloqueo

Le Mexique bat tous ses records

Ces jours-ci, l'attention de beaucoup de personnes est centrée sur les Championnats du Monde d'Athlétisme, qui se déroulent à Londres et qui donnent lieu à de nombreuses nouvelles sur des résultats et des records, il y a aussi d'autres informations ayant trait à des statistiques et l'une d'entre elles concerne le Mexique, mais malheureusement elle n'a rien à voir avec le sport mais avec l'augmentation systématique de la violence et de la mort. 

Le premier semestre de 2017 a été l'un des plus sanglants de l'histoire de ce pays frère latino-américain qui a enregistré pendant cette période

12 155 homicides et si cette tendance se maintient, vers la fin de l'année le chiffre sera de 24 000, le plus élevé depuis que l'on a commencé à répertorier ces cas.

Selon les données officielles, les mois les plus durs ont été mai, avec 2 191 assassinats mais le nombre a augmenté en juin à 2 234 qui est, pour le moment, le record historique.

Pour rendre les statistiques plus compréhensibles il faut dire que cela veut dire qu'en juin, toutes les 20 minutes une personne a été assassinée. C'est une situation très difficile pour un pays dans lequel il n'y a pas officiellement de conflit armé mais, dans la pratique, à en juger par ce triste bilan c'est comme s'il y en avait un.

Les causes sont multiples mais tout a commencé depuis que le gouvernement de Felipe Calderón, qui a été président de 2006 à 2012, a accepté l'application du dit « Plan Mérida », une initiative de Washington pour porter la lutte contre le trafic de drogue hors de son territoire en échange d'un peu d'aide économique et militaire. Les États-Unis mettent les balles et le peuple mexicain met les morts.

 

Une autre cause de la généralisation de la violence est le taux élevé d'impunité qui existe à cause de l'incompétence des appareils d'investigation et de justice. À peine 5% des crimes font l'objet d'une enquête judiciaire et seuls 3% aboutissent à une condamnation.

Vue depuis une autre perspective, 97% des assassinats restent impunis ce qui encourage les délinquants.

Il y a une affaire qui est devenue paradigmatique de ce drame : celle de la disparition des 43 normaliens d' Ayotzinapa, dont on commémorera le 3e anniversaire le mois prochain.

L'impunité voyage accompagnée de la corruption qui est une autre des raison pour lesquelles les assassinats ont augmenté de cette façon. Rappelons que le crime organisé, en particulier le trafic de drogue, a un énorme pouvoir économique dont il utilise une bonne partie pour acheter des volontés.

Il y a enfin l'absence d'une stratégie solide et bien structurée pour faire face à ce problème.

Il est vrai que certains gros bonnets de la drogue ont été arrêtés ou tués au cours d'affrontements mais l'on pas procédé ensuite au démantèlement des organisations criminelles.

À cause de cela, il y a eu des conflits au sein des bandes pour assumer le contrôle, ce qui se traduit par plus de violence. Mais il arrive aussi que celles-ci ont diversifié leurs actions, ce qui rend plus difficile leur persécution et leur élimination.

En 2016, il y a eu 23 953 assassinats et au point où en sont les choses, cette année le bilan sera plus lourd encore. La spirale de violence monte face au regard impassible de ceux qui devraient résoudre la crise qui oblige la population à vivre entre la peur et la mort si cela revient à vivre.

 

 

 

 

Edité par Reynaldo Henquen
Commentaires
Nous procédérons à un changement de fréquences à partir du 16 novembre 2015
Laissez un commentaire
Visites

3838719

  • Maximum en ligne: 19729
  • Hier: 4823
  • Aujourd'hui: 4749
  • En ligne: 188
  • Total: 3838719